Liberté et apprentissages autodirigés


L’École Autonome est une école où l’on est libre de s’adonner aux activités de son choix dans la mesure où on ne perturbe pas la communauté en enfreignant aux règles qu’elle a définies. Cela n’en fait pas une école où on n’apprend rien, bien au contraire.

  1. L’environnement naturel pour l’auto-éducation des enfants
  2. Pas de programme = pas de restriction dans les apprentissages
  3. Pas d’enseignement non-sollicité
  4. Liberté ≠ licence
  5. Pour aller plus loin

L’environnement naturel pour l’auto-éducation des enfants

Pendant des centaines de milliers d’années, l’homme a évolué sans école et a appris de ses expériences et de ses interactions. Comme dit précédemment, ce que l’on crée, fondamentalement, dans une école Sudbury, c’est l’environnement naturel pour l’auto-éducation des enfants. Laissez à des enfants la liberté d’utiliser leur temps comme bon leur semble et ils joueront énormément. C’est inévitable. Parce que le jeu est le moyen principal que l’évolution leur a fourni pour acquérir les compétences qui seront nécessaires à leur développement. Mettez-les dans un environnement multi-âge et ils observeront, analyseront, imiteront, communiqueront. Les connaissances se transmettent, les intérêts aussi. Donnez-leur du temps et ils exploreront, ils s’essayeront à de multiples choses, ils apprendront à se connaître et à se faire confiance. Dès le plus jeune âge, on apprend des choses d’une extrême complexité en toute autonomie, par le jeu, l’essai et l’erreur, l’imitation, … Des choses telles que la marche et sa première langue. La complexité de l’acquisition du langage est inimaginable. Bien plus que toute autre chose qu’on puisse apprendre ultérieurement. Il n’y a aucune raison pour que ces processus spontanés s’interrompent à 3 ans.

A l’École Autonome, on mise sur la confiance dans le développement personnel de chacun et la puissance de la motivation intrinsèque.

Pas de programme = pas de restriction dans les apprentissages

Clint Adair, via Unsplash

Nous n’avons pas de programme car il est pour nous illusoire et terriblement restrictif de sélectionner parmi le vaste océan de la connaissance humaine un programme commun qui devrait constituer ce que chacun doit maîtriser. Non seulement ce qui est essentiel est aussi inévitable et donc son enseignement est superflu, mais ne pas fixer de programme permet aussi de ne pas établir de hiérarchie entre les connaissances et compétences. Ce qui éradique cette frontière artificielle entre « matières scolaires » et intérêts personnels. Tout est potentiellement intéressant.

Pas d’enseignement non-sollicité

Gaelle Marcel, via Unsplash

L’École Autonome ne pratique pas l’enseignement forcé et non-sollicité. Cela ne veut pas dire qu’aucun enseignement ne s’y produit. Comme dans la vie « réelle », l’enseignement informel y est constant, ne serait-ce que par les conversations libres, interminables et inévitables qu’on y mène. Chacun y est aussi libre d’organiser des activités et d’y inviter les autres et de créer une Association. Si quelqu’un ressent le besoin de faire appel à un intervenant extérieur pour répondre à des questions auxquelles il ne trouve pas de réponse satisfaisante au sein de l’école, il est libre de faire une demande en Conseil d’école pour organiser la venue dudit intervenant, ou son propre déplacement vers celui-ci. L’école n’est en aucun cas une bulle, les liens sont grands ouverts sur l’extérieur.

Liberté ≠ licence

À l’École Autonome, on considère que les mineurs sont des personnes à part entière avec un droit à un traitement équitable et à l’autodétermination. On y pratique quotidiennement la liberté et non la licence 1Liberté excessive qui tend au dérèglement moral ; ce qui est licencieux, contraire à la décence. (Dictionnaire Larousse). Au sein de l’école, les enfants ne sont ni plus ni moins libres que les adultes en société.

Pour aller plus loin…

– Les articles suivants, publiés sur notre blog, permettent d’approfondir les questions de la liberté et des apprentissages autonomes et dans le cadre d’une école Sudbury.

– John Holt a écrit beaucoup de choses sur les apprentissages autonomes, dont l’excellent livre « Les Apprentissages Autonomes : Comment les Enfants s’Instruisent Sans Enseignement ».

– Le film « Être et Devenir » de Clara Bellar présente très joliment le thème des apprentissages autonomes hors cadre scolaire.

Notes   [ + ]

1. Liberté excessive qui tend au dérèglement moral ; ce qui est licencieux, contraire à la décence. (Dictionnaire Larousse)