Constat et vision


Constat

La rapidité avec laquelle notre monde change impose à notre société une redéfinition globale de concepts que nous avons tenus pour acquis pendant longtemps. Nous sommes convaincus de la centralité de l’éducation dans les changements de cette société. L’heure est venue de prendre du recul et de poser à nouveau les questions qui doivent être à la racine de toute approche éducative : “quel est le but de l’éducation ?”, “de quoi a-t-on besoin pour devenir un adulte épanoui et un citoyen responsable ?”, “comment apprend-on ?”, “à quoi ressemblera la société de demain ?”, “de quoi ont besoin les enfants dès aujourd’hui ?”, “sur quelles valeurs essentielles repose notre culture ?”, etc. Notre constat est que les réponses à ces questions sont non seulement profondément complexes et multiples, mais également qu’elles diffèrent de celles qu’ont leur apportait il y a quelques années encore. Et que poser ces questions implique une refonte fondamentale de notre conception de la structure de l’institution scolaire, et le besoin d’une multiplicité des approches.

Vision

L’École Sudbury Valley, à Framingham aux États-Unis, pose ouvertement ces questions depuis une cinquantaine d’années. C’est le modèle de cette école que suit l’École Autonome. Notre société repose sur un système démocratique pour gérer les tensions entre la liberté individuelle et les besoins de la communauté. Il est pour nous essentiel que l’école reflète ce mode de fonctionnement et les valeurs sur lesquelles il repose. C’est pourquoi l’École Autonome, comme l’École Sudbury Valley, est avant tout une communauté démocratique, avec un système judiciaire démocratique. C’est un environnement formateur de citoyens responsables et conscients de leur communauté. Afin de favoriser le bien-être des enfants et le bon fonctionnement de cette communauté scolaire, le règlement intérieur vise toujours à préserver l’atmosphère de liberté, de respect, de justice, de confiance et de sécurité qui sont les principes fondamentaux et la raison d’être de l’école. Dans ce cadre, les enfants y sont libres de s’adonner à leurs intérêts personnels. C’est ce qui permet aux enfants de s’épanouir dans un cadre autonome, responsabilisant, sûr et bienveillant. Ce qu’offre une école Sudbury, selon les mots du Dr. Peter Gray (chercheur en biologie et psychologie évolutionnaires), c’est l’”environnement naturel pour l’auto-éducation des enfants”, ce qui inclut (1) le temps et l’espace pour le jeu et l’exploration, (2) le libre mélange des âges, (3) l’accès à des adultes bien informés et bienveillants, (4) l’accès à du matériel, (5) le libre échange d’idées, (6) l’absence de harcèlement scolaire et (7) l’immersion dans les processus démocratiques.

Pour aller plus loin

Les articles suivants, publiés sur notre blog, permettent d’approfondir les sujets abordés sur cette page.

Suite : La structure démocratique