Les invariants éducatifs de l’École Autonome 1


On nous pose souvent la question donc autant répondre une bonne fois pour toute. Non, nous ne sommes pas une école Freinet. Oui, nous partageons un certain nombre de points de vue avec la pédagogie Freinet. Non, nos différences ne sont pas minimes.

En 1964, Célestin Freinet rédigeait sa liste d' »invariants pédagogiques« . Sorte de constitution de sa pédagogie, il la décrit comme suit :

C’est une nouvelle gamme des valeurs scolaires que nous voudrions ici nous appliquer à établir, sans autre parti-pris que nos préoccupations de recherche de la vérité, à la lumière de l’expérience et du bon sens. Sur la base de ces principes que nous tiendrons pour invariants, donc inattaquables et sûrs, nous voudrions réaliser une sorte de Code pédagogique.

L’exercice n’est pas sans intérêt et nous nous retrouvons sur une grande quantité de points. Toutefois, je perçois une certaine incohérence entre certains de ces invariants, que j’attribue à l’énorme difficulté de se défaire des présomptions de sa culture. Or les temps ont changé, et la culture aussi. Dans sa théorie, Freinet avait entamé un pas de géant vers la considération de l’enfant comme être humain à part entière. À nous de nous assurer que la marche ne s’arrête pas là.

J’ai donc décidé de m’essayer à la réécriture de ces invariants, selon mes convictions profondes, et ce sur quoi repose le concept de l’École Autonome. Par pur jeu, pour le plaisir de l’exercice. J’ai cependant décidé de les nommer « invariants éducatifs » et non pédagogiques car nous ne pratiquons pas la pédagogie. La pédagogie est par définition contraire à nos invariants puisqu’elle implique la manipulation des personnes afin de les mener à atteindre les objectifs qu’on fixe pour eux (voir l’invariant n°11). Un démagogue manipule les foules, un pédagogue manipule les enfants, même si bien souvent avec les meilleures intentions.

Le résultat est certainement très différent de ce que j’aurais obtenu si j’avais pondu une réelle charte philosophique de l’École Autonome, mais ça permet néanmoins de clarifier un certain nombre de points.

Par souci pratique et pour information, j’ai inclus les invariants de Freinet dans le tableau.

École Autonome Célestin Freinet
Invariant n°1 L’enfant est de la même nature que l’adulte. L’enfant est de la même nature que nous.
Invariant n° 2 Être plus grand ne signifie pas être au-dessus des autres. Être plus grand ne signifie pas forcément être au-dessus des autres.
Invariant n° 3
Le comportement scolaire d’un enfant est fonction de son état physiologique, organique et constitutionnel.
Invariant n° 3 Nul n’a le droit d’imposer quelconque autorité non-consentie et irrévocable sur autrui. Invariant n°4
Nul – l’enfant pas plus que l’adulte – n’aime être commandé d’autorité.
Invariant n° 4 Nul n’a le devoir de s’aligner, parce que s’aligner, c’est obéir passivement à un ordre extérieur. Invariant n°5
Nul n’aime s’aligner, parce que s’aligner, c’est obéir passivement à un ordre extérieur.
Invariant n° 6
Nul n’aime se voir contraint à faire un certain travail, même si ce travail ne lui déplaît pas particulièrement. C’est la contrainte qui est paralysante.
Invariant n° 5 Chacun a le droit de choisir son activité, même si ce choix n’est pas avantageux. Invariant n° 7
Chacun aime choisir son travail, même si ce choix n’est pas avantageux.
  Invariant n° 8
Nul n’aime tourner à vide, agir en robot, c’est-à-dire faire des actes, se plier à des pensées qui sont inscrites dans des mécaniques auxquelles il ne participe pas.
Invariant n° 6
La motivation intrinsèque est le plus puissant moteur de l’individu. Invariant n° 9
Il nous faut motiver le travail.
Invariant n° 10
Plus de scolastique.
Invariant n° 7
L’échec est un droit. C’est en tombant qu’on apprend à se relever. Invariant n° 10 bis
Tout individu veut réussir. L’échec est inhibiteur, destructeur de l’allant et de l’enthousiasme.
Invariant n° 10 ter
Ce n’est pas le jeu qui est naturel à l’enfant, mais le travail.
Invariant n° 8
L’apprentissage est aussi naturel que la respiration. La pulsion d’apprendre est aussi forte que celle de manger, boire, ou procréer. Invariant n° 11
La voie normale de l’acquisition n’est nullement l’observation, l’explication et la démonstration, processus essentiel de l’École, mais le Tâtonnement expérimental, démarche naturelle et universelle.
Invariant n° 9
L’être humain est naturellement curieux.
Invariant n° 10 La mémoire, dont l’école fait tant de cas, n’est valable et précieuse que lorsqu’elle est vraiment au service de la vie. La mémoire, dont l’École fait tant de cas, n’est valable et précieuse que lorsqu’elle est vraiment au service de la vie.
Invariant n° 11 Personne ne peut décider pour autrui ce qu’il y a lieu qu’il apprenne, ni comment, ni quand. Chacun est libre de se fixer ses propres objectifs, ou de ne pas en définir. Personne n’a le droit d’en définir pour autrui sans y être invité. Les acquisitions ne se font pas comme l’on croit parfois, par l’étude des règles et des lois, mais par l’expérience. Étudier d’abord ces règles et ces lois, en français, en art, en mathématiques, en sciences, c’est placer la charrue devant les bœufs.
Invariant n°14
L’intelligence n’est pas, comme l’enseigne la scolastique, une faculté spécifique fonctionnant comme en circuit fermé, indépendamment des autres éléments vitaux de l’individu.
Invariant n° 15
L’École ne cultive qu’une forme abstraite d’intelligence, qui agit, hors de la réalité vivante, par le truchement de mots et d’idées fixées par la mémoire.
Invariant n° 16
L’enfant n’aime pas écouter une leçon ex cathedra.
Invariant n° 12 L’enfant ne se fatigue pas à faire un travail qui est dans la ligne de sa vie, qui lui est pour ainsi dire fonctionnel, et qu’il choisit individuellement et en pleine conscience d’effectuer. Invariant n° 17
L’enfant ne se fatigue pas à faire un travail qui est dans la ligne de sa vie, qui lui est pour ainsi dire fonctionnel.
Invariant n° 13 La démission est un droit.
Invariant n° 14 Tout être nait libre dans la mesure où sa liberté n’empiète pas sur celle des autres.
Invariant n° 15 Le conflit est inévitable en société, et il est prétexte à communiquer et donc à apprendre.
Invariant n° 16 La liberté implique des responsabilités.
Invariant n° 17 Le contrôle d’autrui est une atteinte à sa dignité. Invariant n° 18
Personne, ni enfant ni adulte, n’aime le contrôle et la sanction qui sont toujours considérés comme une atteinte à sa dignité, surtout lorsqu’ils s’exercent en public.
Invariant n° 18
L’évaluation et la compétition forcées de l’extérieur sont toujours des erreurs. Invariant n° 19
Les notes et les classements sont toujours une erreur.
Invariant n° 20
Parlez le moins possible
Invariant n° 19
Chaque personne est unique. Chaque personne a des aspirations uniques. L’enfant n’aime pas le travail de troupeau auquel l’individu doit se plier comme un robot. Il aime le travail individuel ou le travail d’équipe au sein d’une communauté coopérative.
Invariant n° 20 Tous les êtres humains naissent et demeurent libres et égaux en droits. Cela inclut bien entendu les enfants, quel que soit leur genre, quelle que soit leur origine.
Invariant n° 22
L’ordre et la discipline sont nécessaires en classe.
Invariant n° 23
Les punitions sont toujours une erreur. Elles sont humiliantes pour tous et n’aboutissent jamais au but recherché. Elles sont tout au plus un pis-aller.
 Invariant n° 21
La structure démocratique à l’école implique son autogestion. Invariant n° 24
La vie nouvelle de l’École suppose la coopération scolaire, c’est-à-dire la gestion par les usagers, l’éducateur compris, de la vie et du travail scolaire.
Invariant n° 25
La surcharge des classes est toujours une erreur pédagogique.
Invariant n° 22 La conception actuelle des grands ensembles scolaires aboutit à l’anonymat des maîtres et des élèves; elle est, de ce fait, toujours une erreur et une entrave. Invariant n° 26
La conception actuelle des grands ensembles scolaires aboutit à l’anonymat des maîtres et des élèves; elle est, de ce fait, toujours une erreur et une entrave.
Invariant n° 23 Un régime autoritaire à l’école ne saurait être formateur de citoyens démocrates. Invariant n° 27
On prépare la démocratie de demain par la démocratie à l’École. Un régime autoritaire à l’École ne saurait être formateur de citoyens démocrates.
Invariant n° 24 La démocratie ne peut se pratiquer partiellement. Un régime dans lequel tout ou partie du pouvoir est irrévocable et non-consenti n’est pas une démocratie. Toute décision prise pour la communauté et sans mandat de la communauté, est contraire aux idéaux de la démocratie.
Invariant n° 25 Le respect mutuel à travers les âges est une des premières conditions de la refonte de l’école. Respecter une personne signifie la traiter comme une personne, et non pas la traiter comme une autorité. Invariant n° 28
On ne peut éduquer que dans la dignité. Respecter les enfants, ceux-ci devant respecter leurs maîtres est une des premières conditions de la rénovation de l’École.
Invariant n° 29
L’opposition de la réaction pédagogique, élément de la réaction sociale et politique est aussi un invariant avec lequel nous aurons, hélas! à compter sans que nous puissions nous-mêmes l’éviter ou le corriger.
Invariant n° 26 Il y a un invariant aussi qui justifie tous nos tâtonnements et authentifie notre action: c’est la confiance en l’être humain. Invariant n° 30
Il y a un invariant aussi qui justifie tous nos tâtonnements et authentifie notre action: c’est l’optimiste espoir en la vie.

Certains invariants de Freinet ont été révoqués, non par désaccord profond, mais parce qu’ils me paraissaient soit ne pas avoir leur place, soit des opinions qu’il n’y a pas lieu selon moi d’imposer au reste des membres de l’école. Par exemple, certaines contraintes peuvent être imposées à l’individu, à condition que ce soit décidé de manière démocratique, que chacun ait sa voix, et que ce soit révocable par processus démocratique. Même quand je voterais personnellement contre ces contraintes.

J’espère qu’ainsi notre engagement sera clair pour tous. Réapprenons à respecter l’humanité individuelle des enfants comme nous aspirons à respecter l’humanité individuelle de ceux que nous considérons déjà comme nos pairs.

 

Antoine Guenet

P.S. : Merci aux membres de la communauté qu’est EUDEC France, qui m’ont aidé à travers leur feedback avant publication.

Vous aimez cet article ? Merci de nous soutenir!


A propos de Antoine Guenet

Né en 1986. Père, musicien, professeur de musique depuis 10 ans, et beaucoup d'autres choses. Avec mon épouse Susan, j'ai décidé de lancer le projet d'ouvrir une école Sudbury de langue ouverte au centre de la Belgique.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Les invariants éducatifs de l’École Autonome